Israël Australie. Malka Leifer est accusée d’abus sexuels sur des enfants.

Un tribunal de Jérusalem a ordonné l’assignation à domicile surveillée d’une Israélienne recherchée par l’Australie pour des accusations d’abus sexuel sur des écolières qu’elle soignait là-bas, a indiqué un tribunal.

La cour de magistrats a statué que Malka Leifer devrait être libérée du service psychiatrique fermé où elle a été retenue la semaine dernière mais a retardé l’exécution de l’ordre pendant 48 heures pour permettre aux procureurs cherchant son extradition à l’appel.

Malka Leifer est accusée d’abus sexuels sur des enfants alors qu’elle était enseignante et directrice d’une école juive ultra-orthodoxe à Melbourne, où elle avait déménagé pour son Israël natal.

 Selon les médias australiens, Leifer fait face à 74 chefs d’abus sexuels sur des enfants.

Après que des accusations ont été portées contre elle en 2008, Leifer et sa famille sont partis pour Israël et ont vécu à Emmanuel en Cisjordanie.

Une tentative d’extradition précédente entre 2014 et 2016 a échoué après que Leifer ait été hospitalisée dans des institutions psychiatriques et des experts ont déterminé qu’elle n’était pas apte à subir son procès.

Mais des enquêteurs privés infiltrés ont filmé Leifer déposant un chèque à la banque et au magasinage, incitant les autorités israéliennes à ouvrir une enquête pour voir si elle simulait une maladie mentale afin d’éviter l’extradition, menant à son arrestation le 12 février.

Selon l’AFP, la décision du tribunal a déclaré que les psychiatres qui l’ont examinée en détention l’ont trouvée souffrante de détresse émotionnelle, “mais pas en raison de la maladie mentale qu’elle réclamait”.

Elle a déclaré qu’elle serait confinée dans une maison du kibboutz Beit Haemek, dans le district de Galilée, dans le nord d’Israël, où elle serait surveillée 24 heures sur 24 par le rabbin local et d’autres observateurs approuvés par le tribunal.

Le cas de Leifer a attiré l’attention des médias australiens depuis son arrestation le mois dernier, le Premier ministre de l’Etat de Victoria, Daniel Andrews, affirmant avoir fait pression sur le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu directement sur la question.

Source : laminute.info

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :