eShopping. Riskified (Tel Aviv) lutte contre la peur de la fraude.

Partager

Vous faites du shopping, vous cliquez sur la page de paiement et votre transaction est refusée! La start-up Riskified basée à Tel Aviv est justement conçue pour empêcher que cela se produise.

Riskified a été fondée en 2013 pour analyser les transactions par carte de crédit pour les détaillants en ligne dans le but d’identifier et de bloquer les voleurs. La société de cybersécurité compte Burberry, Macy’s, Footlocker et Giftcards.com parmi ses milliers de clients.

Beaucoup de commerçants et de sociétés de traitement des paiements hésitent à accepter certaines transactions, étant donné que les entreprises sont responsables de la fraude et des frais. Souvent, les entreprises réagissent aux achats frauduleux en interdisant les transactions provenant de sites entiers.

« Nous avons vu que la peur de la fraude obligeait les commerçants à laisser de l’argent sur la table », a déclaré Assaf Feldman, directeur technique et co-fondateur de Riskified. « Les commerçants ont peur d’approuver les mauvaises transactions, ce qui les amène à rejeter beaucoup de bons clients. »

Dans un scénario, l’épouse d’Assaf a essayé d’acheter des chaussures sur Aldo alors qu’Assaf travaillait aux États-Unis. Puisque la demande provenait d’un ordinateur en Israël, Aldo a interrogé l’emplacement et a bloqué la transaction.

Riskified cherche à mettre à jour les anciens systèmes de gestion des risques de nombreuses entreprises, qui ne sont pas personnalisés mais basés sur des règles. Une telle fraude mal identifiée de la part d’entreprises de commerce électronique peut coûter des millions de dollars aux entreprises.

Grâce à l’intelligence artificielle et aux outils d’apprentissage automatique, les consommateurs peuvent être surveillés statistiquement et comportementalement lorsqu’ils consultent le site Web d’une entreprise, ce qui permet d’obtenir un taux de précision beaucoup plus élevé pour les transactions.

« Disons que si une personne regarde la politique de retour sur le site », a déclaré Feldman, « elle est moins susceptible d’être un fraudeur, puisque les fraudeurs visent généralement à revendre les objets volés. D’autre part, si quelqu’un entre sur le site, trie les articles du plus cher au moins cher, ajoute cet article au panier et passe immédiatement à la caisse, cela pourrait être un comportement suspect.  »

L’algorithme de la société aide les détaillants à économiser de l’argent, car il est très précis dans la détection de la fraude.

« Même si 50% des commandes d’une région donnée sont faites par des fraudeurs, ce qui est extrêmement improbable, vous pouvez identifier les bons achats et éviter de perdre de l’argent », a ajouté Feldman, pointant du doigt la carte codée par pays de Riskified qui classe les pays en fonction du taux de transactions frauduleuses.

Certaines entreprises de commerce électronique empêchent encore les consommateurs d’utiliser des cartes de crédit ou des adresses IP israéliennes pour commander en ligne.

« A un moment donné, il est possible que quelqu’un d’Israël vole quelque chose et boum, à partir de maintenant, acheter sur ce site sera un cauchemar pour tous les Israéliens », a déclaré Feldman.

Israël est un foyer de détection de la fraude dans le commerce électronique, en partie dû au fait que de nombreux Israéliens technophiles ont perfectionné leurs compétences dans le renseignement de l’armée. Cet état d’esprit axé sur les objectifs a conduit un certain nombre d’entreprises locales à se spécialiser dans l’analyse des risques.

La plupart des employés de Riskified proviennent de milieux de renseignement, tel que le cofondateur Eido Gal. L’entreprise emploie plus de 200 personnes, dont la plupart à Tel Aviv et 70 à New York.

Dans l’expérience de l’entreprise, les transactions frauduleuses se produisent souvent suite à l’achat par les pirates de milliers de détails de cartes de crédit volées.

Avec de telles données, quelqu’un peut cliquer sur le site Web du détaillant de luxe Burberry, acheter des produits haut de gamme et les vendre sur le marché secondaire.

Il est intéressant de noter que la violation initiale des données financières volées tend à être plus lucrative que la vente de la marchandise – ce qui est logistiquement complexe.

Le conseil de Feldman pour les consommateurs ordinaires est de surveiller régulièrement leurs relevés de carte de crédit pour les frais irréguliers, même si c’est une somme minime, et de contacter leur compagnie de carte de crédit.

À ce jour, Riskified a levé 63,7 millions de dollars, selon la structure de recherche Crunchbase.

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment