Quick Check, fondée en 2011 à Tel-Aviv. Soucis sérieux…

Le tribunal de Tel-Aviv a rendu lundi une ordonnance de suspension de procédure à Quick Check Ltd., une société basée à Tel Aviv qui a développé MyCheck, une application de paiement par télephone mobile dont la mannequin israélienne Bar Refaeli avait fait la promotion.
L’ordonnance de suspension a été émis à la demande de la société et le tribunal a également nommé un représentant fiduciaire pour gérer la société.
Dans sa demande à la cour, la société a déclaré qu’elle avait un problème de trésorerie en raison de désaccords avec les actionnaires, qui refusent de faire de nouveaux investissements, ce qui fait craindre que l’entreprise ne puisse plus respecter ses obligations.
L’ordonnance du tribunal protège désormais l’entreprise contre les créanciers et est conçue comme une mesure temporaire permettant à l’entreprise de poursuivre son activité pendant qu’elle trouve de nouveaux investisseurs et qu’elle prenne de nouvelles mesures, y compris des licenciements.  Quick Check a été fondée en 2011 par Shlomit Kugler, Tal Nethanel, Erez Spatz et Asaf Talmor Wertheimer, le beau-fils de l’homme d’affaires israélien Eitan Wertheimer, qui a également investi dans la société.  Le portefeuille numérique de la société est utilisé aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Israël et au Brésil.  L’entreprise emploie actuellement 50 personnes. (http://koide9enisrael.blogspot.fr)

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment