L’ambassadrice d’Irlande en Israël convoquée pour une affaire de boycott.

PROJET ISRAELVALLEY « BDS OUT ». Le ministère israélien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadrice d’Irlande pour demander des clarifications à propos d’un projet de loi interdisant le commerce de produits venant des implantations israéliennes en Cisjordanie.

Le projet de loi, introduit au Sénat irlandais considère « comme une infraction l’importation ou la vente de produits ou services venus d’un territoire occupé ».

Le texte, intitulé « Projet de loi sur le contrôle des activités économiques (Territoires occupés) 2018 », ne fait cependant pas mention des implantations, mais le gouvernement israélien s’est senti visé, le Premier ministre Benyamin Netanyahou y voyant un soutien au boycott d’Israël.

A l’issue du débat, le Seanad Éireann a cependant déclaré qu’il reportait la discussion à juillet, afin de permettre au gouvernement d’apporter des modifications au texte.

L’ambassadrice Alison Kelly a été convoquée au ministère des Affaires étrangères à la demande de M. Netanyahou pour « une réunion de clarification », selon un communiqué officiel.

Elle a expliqué aux responsables israéliens que le projet de loi avait été « introduit au Sénat irlandais par des représentants indépendants » et que « le gouvernement irlandais s’opposait à l’initiative », indique le ministère.

Selon le communiqué, Mme. Kelly a souligné que le projet de loi « n’était pas une initiative du mouvement BDS » (Boycott, désinvestissements, sanctions).

Ceci intervient au moment de la sortie d’un rapport du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme concernant les activités de 206 entreprises situées dans les implantations israéliennes en Cisjordanie.

Source :i24News, titrage IsraelValley.

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment