La French Tech et la StartupNation attirent les Suisses au CES 2018.

Partager

Habitué du Consumer Electronic Show de Las Vegas, le consultant vaudois en médias sociaux et marketing digital Thierry Weber constate que de nombreux pays suivent désormais l’exemple de la French Tech et d’Israël qui promeuvent depuis quelques années leurs start-up dans le parc Eureka dédié à celles-ci. «Non seulement la French Tech affiche une présence encore plus massive avec 100 start-up de plus que l’an dernier (380 au total, ndlr) mais les Hollandais, les Britanniques, les Belges, les Espagnols et les Marocains marchent sur leurs traces. Les Suisses par contre sont assez invisibles.»

De fait, si pour la quatrième fois, le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique (CSEM) de Neuchâtel a son propre stand et que la HES-SO Valais expose ses travaux sur celui de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), seules quelques start-up suisses comme BestMile ou BioWatch ont fait le déplacement dans ce qui est devenu la plus grande foire numérique du monde (3900 exposants, 7000 journalistes, 170 000 visiteurs professionnels).

David contre Goliath

On peut même dire que l’avance technologique helvétique dans le domaine des drones s’est fait voler la vedette par le géant américain Intel. Le géant des semi-conducteurs a en effet annoncé avoir battu un record mondial en faisant voler 100 drones simultanément en intérieur juste avant la présentation de son CEO Brian Krzanich. Vérification faite, la start-up Verity Studio, spin-off des recherches du professeur Raffaello D’Andrea de l’ETHZ avait effectué une démonstration semblable il y a deux ans lors d’une conférence TED.

CEO de Verity Studios, Markus Waibel  a un peu le sentiment d’être dans la situation de David contre Goliath. «Intel parle d’un record avec 100 drones. C’est limite dans la mesure où Verity Studios en fait voler 99 depuis des mois à l’occasion de dizaines de concerts dans le cadre de la tournée mondiale de Metallica. Qui plus est nos drones sont opérés par la propre équipe de Metallica et non pas par des ingénieurs spécialisés comme ceux d’Intel. Cela dit quelque chose de la maturité de notre technologie.»

Résultat: la Suisse qui dispose d’une start-up avec une technologie spectaculaire est invisible au CES. Tandis que les vidéos des drones indoor d’Intel font des milliers de vues sur Vimeo et que son light show de drones au-dessus du Bellagio est repris par des centaines de chaines de TV.

Source : http://www.bilan.ch/

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment