L’application Waze (Israël) a repris son activité en Iran.

En mars, l’agence de presse azerbaïdjanaise Trend News Agency a rapporté que l’Iran avait temporairement bloqué l’accès à l’application en raison de ses racines israéliennes, citant un rapport sur Iranian Fars News. Lors d’une conférence en mars, le PDG de Waze, Noam Bardin, a déclaré que le blocage était survenu suite à un gain de popularité de l’application dans le pays.

En septembre, Waze a repris son activité en Iran avec une capacité limitée, avant d’être à nouveau bloqué en octobre. Sur Twitter, des utilisateurs persans ont confirmé que l’application fonctionnait actuellement dans le pays, mais aucune déclaration officielle n’a été faite par les autorités iraniennes.

Avec plus de 47 000 abonnés, le compte Twitter officiel d’Israël en persan a commenté lundi la fin de l’interdiction. « Maintenant que le blocage de Waze a été levé, ce n’est plus une application du Mossad? », dit le tweet.

« Pendant de longues années, les autorités iraniennes ont affirmé que Waze avait été développé par les services de renseignement israéliens », a indiqué l’analyste des économies du Moyen-Orient, Doron Peskin, lors d’une interview téléphonique avec Calcalist mardi. Mr Peskin a déclaré que les décisions de lever les interdictions peuvent être liées aux besoins de la branche de la sécurité armée iranienne, y compris la nécessité de suivre les utilisateurs lors des manifestations. (alliancefr.com)

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment