Hommes et femmes dans l’ascenseur. USA et Israël, des cultures différentes.

Dénoncer les violences sexuelles à outrance, c’est aboutir à ce que, comme aux États-Unis, un homme n’ose plus prendre l’ascenseur avec une femme ? Cette question n’est pas du tout banale aux Etats-Unis. En Israël, on ne verra jamais un homme s’interdire à se retrouver seul avec une femme dans les ascenseurs des Tours Azrieli où d’IBM. Israël n’a pas été (encore?) fortement affecté par le débat mondial lié à l’affaire Weinstein.

A SAVOIR.

Harvey Weinstein naît dans un quartier de l’arrondissement new-yorkais du Queens, Flushing, d’une famille juive. Son père, Max Weinstein, était tailleur de diamants et sa mère, Miriam, était née Postel. Il étudie à la John Bowne High School (en) puis à l’université de Buffalo. En 2000, il reçoit de cette université le titre honorifique de doctorate of Humane Letters (en).

Il travaille d’abord comme promoteur de concerts. Avec son frère Robert, il fonde en 1979 la société Miramax Films, célèbre dans les années 1980 et 1990 pour leurs films indépendants, comme ceux de Steven Soderbergh ou de Quentin Tarantino. En 1990, ils décrochent leur première Palme d’or pour Sexe, Mensonges et Vidéo, en 1997 leur premier Oscar pour Le Patient anglais, enchaînant les succès de production, même si Robert Weinstein reste plus discret que son frère, Harvey disposant d’une grande notoriété.

En 2005, il crée, toujours avec son frère, The Weinstein Company, après des désaccords avec The Walt Disney Company qui avait racheté Miramax en 1993. Dimension Films devient une filiale de The Weinstein Company. The Weinstein Company rencontre des problèmes financiers depuis 2016. Elle connaît même des échecs, comme Gold de Stephen Gaghan et arrive moins facilement à placer ses films en compétition aux Oscars. Avant cela, lui et son frère ont notamment produit des films qui ont été récompensés par 81 Oscars. Sa société lui reproche également le financement du gala du festival de Cannes 2015 ou d’avoir fait don sans son accord de 600 000 dollars à l’American Repertory Theater de l’université Harvard.

Avant que le scandale de 2017 n’éclate, Harvey Weinstein était considéré comme un producteur et distributeur incontournable. Respecté et très influent, il « faisait la pluie et le beau temps » à Hollywood, son intuition et ses réseaux permettant souvent d’amener un film vers le succès, notamment grâce à de coûteuses campagnes de promotion. Il donnait également des dîners somptueux où se pressaient de nombreuses célébrités. Surnommé « Harvey Scissorhands » (Harvey aux mains de ciseaux), il disposait souvent du final cut, ce qui lui permettait d’avoir le dernier choix du montage du film, devant le réalisateur. En 2005, l’Académie des Oscars décide de réduire le délai qui sépare sa cérémonie des Golden Globes, afin de lutter contre la puissance du producteur.

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment