Israël Smile. Oups! Rayan Nezzar de « La République en Marche » a été écarté.

La pression était trop forte. Nommé jeudi porte-parole de La République en marche, Rayan Nezzar a jeté l’éponge lundi soir. Nezzar n’a jamais caché son hostilité à Israël.

Le jeune homme de 27 ans, inconnu du grand public, était au cœur d’une polémique pour le moins embarrassante pour le mouvement qui prône «la bienveillance». En cause: des tweets écrits en 2013, et exhumés vendredi par le site d’informations Buzzfeed. À l’époque, alors étudiant à Sciences po, il proférait des insultes à l’égard de responsables politiques et de journalistes. «Fiotte» pour Alain Juppé, «couille molle» pour Bruno Le Maire, «pouffiasse» pour Valérie Pécresse.

Jean-François Copé n’avait pas été épargné non plus. «Afin de préserver notre mouvement, mais aussi mes proches, j’ai indiqué à Christophe Castaner ma décision de démissionner de mes fonctions», a annoncé Nezzar sur son compte Twitter. «Je regrette de n’avoir pu montrer l’homme que je suis devenu par mon parcours, par mes valeurs et par mes engagements.»(…)

Le délégué général du mouvement s’était entretenu plusieurs fois avec Rayan Nezzar au cours du week-end. Les deux macronistes s’étaient également vus lundi, en amont de la réunion de rentrée du bureau exécutif. L’ampleur de la polémique a fini de convaincre le délégué général de se séparer de sa jeune recrue. Lui a-t-il demandé de démissionner? Sans doute, même si le secrétaire d’État lui avait apporté son soutien et avait pris soin de ne pas s’exprimer publiquement. «C’est la décision personnelle de Rayan, et je ne peux que la respecter», affirme un parlementaire. «Il a utilisé des mots inacceptables(…)

 

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :