La technologie de Bonus Bio (Israël) utilisée pour réparer la perte osseuse.

La technologie de Bonus Bio d’Israël utilisée pour réparer la perte osseuse a été utilisée une nouvelle fois sur un patient . La premiere fois, elle a été utilisée pour le bras d’un patient à l’hôpital Emek à Afula. Cette fois ci, un autre patient à l’hôpital HaEmek dans la ville d’Afula, au nord d’Israël a eu une chirurgie révolutionnaire pour faire repousser une partie d’un tibia en utilisant du tissu osseux provenant de ses propres cellules graisseuses.

Danny, un résident d’un kibboutz voisin qui avait perdu une partie de son tibia il y a huit mois après un accident de voiture, a été traité dans le cadre de la procédure, qualifiée de “science fiction” par le personnel médical.

Au cours de la chirurgie, la première du genre au monde, les médecins ont pris les cellules graisseuses du patient, les ont cultivées dans un laboratoire et les ont réinjectées dans son corps pour qu’elles génèrent les parties manquantes de l’os, a rapporté mercredi le quotidien Yedioth Ahronoth. .

La procédure a été développée il y a plusieurs années par la société de biotechnologie israélienne Bonus BioGroup. Les cellules graisseuses sont séparées des cellules capables de générer des tissus et des vaisseaux sanguins, et ces dernières sont cultivées dans un bioréacteur, un dispositif qui simule l’environnement à l’intérieur du corps humain et fournit des conditions optimales pour la génération osseuse. Après deux semaines, le processus produit des tissus qui peuvent être transplantés dans le corps du patient et repousse les parties manquantes de l’os.

“Nous avons créé des milliers de minuscules particules osseuses, chacune vivante, ce qui nous permet de les injecter dans la partie manquante où elles se rejoignent pour former un os pleinement fonctionnel”, a déclaré le Dr Shai Meretzky, PDG de Bonus BioGroup.

L’opération a été réalisée par le Prof. Nimrod Rozen, chef du service orthopédique de HaEmek.

“Notre patient est arrivé avec une partie manquante dans son tibia et son corps ne pouvait pas se régénérer tout seul”, a-t-il dit à Yedioth. “Au cours de la chirurgie, j’ai transplanté les cellules que nous lui avons extraites il y a deux semaines, et dans six semaines, l’os va se repousser et son tibia va fonctionner normalement à nouveau. Cette chirurgie est vraiment de la science-fiction, elle change tout le jeu en orthopédie. Aujourd’hui, j’ai la capacité de cultiver n’importe quel os dans un laboratoire. ”

Selon Rozen, la nouvelle chirurgie peut également aider les personnes âgées qui souffrent d’ostéoporose et les patients atteints de cancer qui ont eu des amputations. À l’avenir, soutient-il, il pourrait même être utilisé pour rendre les personnes atteintes de nanisme des dizaines de centimètres plus grandes.

“Dans chaque chirurgie, je peux ajouter dix centimètres, et cela peut être répété plusieurs fois”, a-t-il dit. “Cela peut changer l’estime de soi de beaucoup de gens.”

Danny, qui est devenu la première personne au monde à subir la procédure innovante, a dit qu’il faisait confiance à ses médecins. “Je suis sûr qu’ils ont fait un bon travail, et j’espère que dans quelques semaines je serai capable de me tenir debout normalement.”

Le mois dernier, dans le même hôpital, dans le cadre d’un essai clinique, un tissu osseux humain semi-liquide, cultivé en laboratoire à partir de cellules graisseuses d’un patient, a été transplanté dans le bras du patient par injection.

Source : /infos-israel.news

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment