Des centaines de véhicules brûlés en France la nuit du 31 décembre.

Les réseaux sociaux israéliens mentionnent ce phénomène déroutant et incompréhensible pour les habitants de l’Etat hébreu : « Ce sont 1031 véhicules qui ont été brûlés durant la nuit du 31 décembre, en Île-de-France. Ce chiffre communiqué par le journal Le Parisien ne concerne toutefois que les zones gérées par la Police Nationale.

Dans le même temps, 213 personnes ont été interpellées sur cette même partie de l’Île-de-France toujours selon nos informations. Le chiffre était de 202 personnes en 2016. Sur les 213 interpellés, 168 ont fait l’objet d’un placement en garde à vue pour des motifs divers ; 29 en grande couronne. Trois policiers ont été blessés la nuit dernière dans le Val-de-Marne. Au total, ce sont près de 3000 effectifs qui étaient engagés à Paris et en petite couronne ».

SELON PARIS MATCH. « Au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, 1.031 véhicules ont été incendiés et 510 personnes ont été interpellées en France, des chiffres en hausse par rapport à l’an dernier, a indiqué lundi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. La nuit de dimanche a notamment été marquée par la violente agression dont ont été victimes deux policiers à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Au total, le ministère de l’Intérieur a comptabilisé huit policiers et trois militaires de l’opération Sentinelle blessés.

Plus de 500 interpellations

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, venu rendre visite aux fonctionnaires du commissariat de Champigny-sur-Marne, avait affirmé plus tôt dans la soirée que les festivités de la Saint Sylvestre s’étaient « bien passées » en France.  « Je regrette que des incidents comme ceux d’hier puissent se passer mais dans l’ensemble les gens ont pu jouir de la nuit de la Saint Sylvestre de manière pacifiée », a-t-il déclaré à la presse. Le nombre de véhicules incendiés, soit directement, soit par propagation, est pourtant passé de 935 l’année dernière à 1.031, précise le communiqué, soit une « légère hausse », selon la place Beauvau.

« L’augmentation de cette année résulte principalement de la hausse constatée dans quelques départements », ajoute l’Intérieur, sans plus de précisions. Selon le décompte du ministère, 510 personnes ont été interpellées, soit une « augmentation sensible » par rapport à aux 456 interpellations de 2016. Même constat pour le nombre de personnes placées en garde à vue passé de 301 en 2016 à 349 en 2017. 140.000 policiers, gendarmes, militaires, sapeurs-pompiers et personnels de secours avaient été mobilisés durant la nuit de la Saint-Sylvestre ».

 

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment