Un lourd budget voté pour lutter contre la délégitimation d’Israël et le BDS.

Le gouvernement israélien a approuvé un plan prévoyant 60 millions d’euros pour lutter contre les campagnes de boycott visant l’Etat juif.

Le plan, qui implique le plus grand investissement d’Israël dans la lutte contre la campagne du BDS a été annoncé la semaine dernière par le cabinet ministériel et approuvé sous forme de décret. Il appelle à la mise en place d’une organisation à but non lucratif dont le conseil sera composé de représentants du gouvernement et de donateurs étrangers.

Le conseil supervisera la première grande « infrastructure de la société civile au service de l’État d’Israël et de la communauté pro-israélienne dans la lutte contre la délégitimation d’Israël ». Le budget prévisionnel de 62 millions d’euros proviendra en partie du gouvernement, de donateurs juifs et des communautés à l’étranger. Mais le financement initial de 30 millions d’euros sera issu du budget du ministère de la diplomatie publique dirigé par Gilad Erdan (1). Au moins 10 philanthropes juifs se sont engagés à participer de manière conséquente au projet. (www.europe-israel.org)

(1) Gilad Erdan est un homme politique israélien né le 30 septembre 1970. Il est actuellement ministre de la Sécurité intérieure, ministre des Affaires stratégiques et ministre de la Hasbara. Il est député à la Knesset (Likoud). Dans son passé, il dirigea aussi les ministères de l’Intérieur, de la Communication, de la Défense civile, et de la Protection de l’Environnement. Il est avocat de profession.

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment