La Corée du Sud accueillera les JO d’hiver 2018. En Israël, l’évènement est ignoré.

La Corée du Sud accueillera les XXIIIe JO d’hiver sur fond de tension avec Pyongyang. Israël ne sera certainement pas trop intéressé à cet évènement mondial. Les sports d’hiver sont très marginaux dans l’Etat Hébreu.

Selon (1) : « L’événement sportif incontournable de l’année, ce sont les Jeux Olympiques d’hiver, qui se dérouleront pour la première fois à Pyeongchang en Corée du Sud (à ne pas confondre avec Pyongyang dans le Nord), du 9 au 25 février. À moins que la fête ne soit gâchée par le voisin Nord-Coréen justement, qui se fait de plus en plus menaçant. Pyongyang a réalisé en fin d’année 2017 de nouveaux tirs de missile balistique.

Or les Jeux auront lieu à moins de 80 kilomètres de la zone démilitarisée qui sépare les territoires des deux frères ennemis. La période de la fin février est en outre celle pendant laquelle ont normalement lieu les exercices militaires conjoints de la Corée du Sud et des Etats-Unis. Un moment particulièrement tendu pendant lequel le Nord est encore plus sur la défensive. Séoul réfléchirait à demander le report de ces manœuvres militaires, ne serait-ce que pour donner des gages aux athlètes qui s’inquiètent pour leur sécurité ». (1) start.lesechos.fr

Les Jeux olympiques d’hiver de 2018, officiellement appelés les XXIIIes Jeux olympiques d’hiver, seront célébrés du 9 février au 25 février à Pyeongchang en Corée du Sud, ville qui a été élue le , à Durban en Afrique du Sud lors de la 123e session du Comité international olympique. Trois villes étaient candidates pour accueillir l’évènement : Annecy (France), Munich (Allemagne) et Pyeongchang (Corée du Sud).

Après une série de métropoles (Nagano, Salt Lake City, Turin, Vancouver et Sotchi), ces Jeux marquent le retour pour la première fois depuis 1994 de la compétition hivernale dans une petite ville de montagne. Gunilla Lindberg a été nommée par le président du CIO Jacques Rogge à la tête de la Commission de coordination des Jeux de Pyeongchang.

Le , à la suite de la révélation du système de dopage d’État lors des Jeux olympiques de Sotchi 2014, le Comité international olympique suspend le Comité national olympique russe de ces Jeux et donc la Russie en tant que nation participante. Ses athlètes sont toutefois autorisés à y participer sous drapeau olympique, sur invitation, et en portant la mention « Athlètes olympiques de Russie » (OAR). Leur participation se fera sous réserves qu’il n’aient jamais été suspendus pour dopage et qu’ils se soumettent à des tests indépendants.

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :