News d’Israël. Göteborg, Bahreïn, Mer Morte, Guatemala, Liban, Guerre.

Partager

A. Trois personnes ont été arrêtées ce dimanche, ils sont soupçonnés d’avoir lancé des cocktails Molotov contre une synagogue dans la ville suédoise de Göteborg samedi soir alors qu’un événement pour les jeunes de la communauté juive s’y déroulait.

B. Une chaîne de télévision israélienne a annoncé samedi soir qu’une délégation en provenance du Bahreïn était arrivée à Tel-Aviv. Selon la chaine, la délégation, composée de 24 personnes, nommé « This is Bahreïn » a été mandatée par le roi Hamad ben Issa Al Khalifa pour envoyer un message de paix.

C. En réponse à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par les États-Unis mercredi, les palestiniens envisagent de demander à l’UNESCO de reconnaître les manuscrits de la mer Morte comme faisant partie du patrimoine palestinien.

D. Une attaque terroriste à l’arme blanche a eu lieu ce midi à l’entrée de la Station centrale de bus de Jérusalem. Le terroriste s’est présenté à l’entrée principale de la gare routière puis a sorti un couteau et a immédiatement poignardé un agent de sécurité.

E. La ministre des Affaires étrangères du Guatemala, Sandra Jovel, a pris la parole lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères latino-américains. Elle a déclaré devant l’assemblée que « le Guatemala est un allié de l’Etat d’Israël » . Le site d’information espagnol Aurora Israel rapporte que la ministre guatémaltèque des Affaires étrangères Sandra Jovel a déclaré que son pays soutient la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël.

F. Les forces de sécurité libanaises ont fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau dimanche lors d’une rare manifestation près de l’ambassade des Etats-Unis contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

G. Deux projets de loi étroitement liés proposés par la ministre de la Justice Ayelet Shaked ont été adoptés par un comité ministériel sur la législation ce dimanche matin. La première proposition stipule que le gouvernement sera autorisé à déléguer au cabinet de sécurité, avec l’approbation du Premier ministre, le choix de se lancer dans une opération militaire, même ci celle-ci risque d’entrainer une guerre. La deuxième proposition stipule que le cabinet de sécurité aura la capacité d’entrer en guerre sans avoir besoin de l’approbation du gouvernement.

Source : http://koide9enisrael.blogspot.fr

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment