Mazal Tov. Elle donne la vie à son 20ème enfant à l’hôpital Hadassa (Israël)

Partager

Le record israélien des naissances a été battu avec une mère de famille de Mea Shearim qui a donné la vie à son vingtième enfant à l’hôpital Hadassa Ein Karem (1)! L’accouchement, le dix-neuvième, puisque elle avait déjà eu des jumeaux, s’est fait par voie basse et de manière normale. La maman, âgée de 42 ans, a raconté que la vie familiale se déroule de manière très satisfaisante, les grands enfants qui sont encore à la maison aidant les plus petits et participants auxtâches ménagères. Elle a également complimenté ses belles-filles qui aident beaucoup. L’heureuse maman est également grand-mère, ayant déjà plusieurs enfants déjà mariés. (http://www.jforum.fr/r)

(1) Le centre médical Hadassah de Jérusalem a été fondé initialement en 1939 sur le mont Scopus, à l’époque du mandat britannique, par une organisation sioniste américaine de femmes, Hadassah, elle-même fondée en 1912. Hadassah est le nom original du personnage biblique de la reine Esther.

Un second hôpital Hadassah existe depuis 1961 dans l’ouest de la ville, à Ein Kerem. C’est spécialement pour la synagogue de ce nouvel hôpital que, en 1962, Marc Chagall a créé une série de 12 vitraux sur le thème biblique des « douze tribus d’Israël. »

Le projet Hadassah a été lancé par Henrietta Szold, une Américaine sioniste, après une visite de la Palestine en 1909 où elle put constater la situation précaire de santé, d’éducation et du bien-être au sein du Yishouv. Sous son impulsion, en 1913, une premier dispensaire est établi à Jérusalem avec deux infirmières. En 1918, ce sont 44 docteurs, infirmières, dentistes et autres personnels qui arrivent en Palestine avec suffisamment de matériel pour gérer 50 lits. En 1933 est posée la première pierre de l’hôpital universitaire Rothschild Hadassah

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment