Apple au Bahreïn et le Made in Israël. Un Mini-Scandale.

Partager

C’était il y a bien longtemps,mais reste toujours d’actualité. Une erreur d’Apple est à l’origine de ce que nos confrères de MacPlus, qui relaient l’information, appellent un « mini-scandale ». L’affaire trouve son origine chez un revendeur Apple de l’Émirat du Bahreïn. À l’occasion d’une opération de maintenance, Asif Mohammed Irfan a découvert que la pile d’un G4 d’une « ancienne gamme » était de fabrication israélienne. Quand on sait les relations des pays du Golfe et de l’État hébreu, on devine évidemment l’émoi. Bien ennuyée, Apple Moyen Orient, filiale basée en Irlande, affirme que cela ne se reproduira plus et que quiconque découvrirait l’inscription « Made in Israel » sur son matériel se le verrait changé immédiatement. (www.macg.co)

LE PLUS.

Johny Srouji« Senior Vice President Hardware Technologies » chez Apple- vient d’accorder une interview au média Israélien Calcalist, au cours de laquelle il est revenu notamment sur la sécurité de l’identification faciale et sur la réalité augmentée.En effet, Johny Srouji est particulièrement au fait de la situation puisqu’il dirige l’équipe responsable de la conception de matériel . Il surveille donc tout aussi bien les batteries, les contrôleurs de stockage que les processeurs, y compris la nouvelle puce A11 Bionic de l’iPhone 8, l’iPhone 8 Plus et l’iPhone X.

L’entretien s’est plutôt centrée sur l’implantation d’Apple en Israël et les compétences qu’elle y a trouvées. En effet, la firme emploie maintenant plus de 900 ingénieurs, soit 200 de plus qu’en 2015. Ces derniers se sont d’ailleurs spécialisés dans la conception de puces, les tests et l’ingénierie, selon les listes d’emplois d’Apple au fil des ans.

Srouji est également revenu sur les acquisitions réalisées par Apple dans le pays, comme PrimeSense, dont les technologies se retrouvent au cœur de Face ID sur l’iPhone X, ou bien encore la start-up LinX, dont les technologies de caméras à double lentille sont utilisées dans les derniers modèles d’iPhone Plus.

Il est ensuite revenu sur Face ID, qui est, selon lui, le système de reconnaissance faciale le plus rapide et le plus sûr de l’industrie. Il évoque ainsi certains paramètre comme l’attention de l’utilisateur pour l’identification. « Si je ne suis pas pleinement conscient de la présence de l’appareil, c’est-à-dire que je le regarde directement avec mon visage, il n’y a pas de détection. » (sauf à le désactiver dans les préréfences…)

L’interview se termine avec la nouvelle plate-forme de réalité augmentée ARKit pour laquelle il déclare qu’Apple a une vision à long terme dans la conception de puces, avec une feuille de route de trois ans jusqu’en 2020.

Source : www.mac4ever.com

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment