R&D. Apple possède Anobit (Israël), cœur du « Campus Maskit ».

Partager

Motorola s’est installée en Israël dès les années 1960 : elle y a notamment développé le processeur 68030 des Macintosh SE/30 et PowerBook 140. IBM s’y est établie dix ans plus tard, et y compte désormais trois centres de recherche, dont son plus grand en dehors des États-Unis. Plus récemment, Google y a développé quelques-unes des fonctions les plus importantes de son moteur de recherche, à commencer par la « saisie semi-automatique ».

Un haut lieu de l’industrie des semi-conducteurs

Parmi les sociétés de premier plan présentes en Israël, on pourrait aussi citer Microsoft, Samsung, Dropbox, HP, Dell, Qualcomm, ou encore Cisco. Mais la plus importante est sans aucun doute Intel, qui n’est rien de moins que le premier employeur privé du pays. Le fondeur y a conçu ses principales puces mobiles, y fabrique les processeurs Haswell, et devrait bientôt y disposer de la première usine capable de graver en 10 nm.

Intel a entraîné dans son sillage une myriade de spécialistes des semi-conducteurs, aujourd’hui très réputés… et très courtisés. Amazon a encore tout récemment acheté Annapurna Labs, qui développait en toute discrétion des puces puissantes et économes à destination des data-centers. Une acquisition très spécialisée qui en rappelle une autre : celle d’Anobit, au tout début de l’année 2012, par Apple.

Anobit était déjà un partenaire privilégié de la firme de Cupertino : elle ne l’a pas achetée pour se réserver sa production de contrôleurs mémoire, mais d’abord et avant tout pour établir une tête de pont en Israël. Les fondateurs et les principaux cadres d’Anobit sont vite partis, suivis par une cinquantaine des 200 salariés de la société. Réorganisée et recentrée, Anobit a servi de cœur au développement du « campus Maskit », celui-là même que Tim Cook a  inauguré.

Si ce campus est appelé à devenir la principale « base » d’Apple en Israël, ce ne sera probablement jamais la seule : la firme de Cupertino semble vouloir s’installer au plus près des bassins de recrutement à travers le pays. Ainsi, elle n’a pas hésité à s’installer dans la ville voisine de Ra’anana pour y recruter les ingénieurs débarqués par Texas Instruments. Elle y possède maintenant l’une des toutes meilleures équipes spécialisées en intégration à très grande échelle, qui a gagné ses lettres de noblesse avec la petite merveille qu’était — et est encore — l’Apple A7.

Source : ://www.macg.co

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment