Cultivé en Israël, « Sharon », une variété de Kaki résistante. Le BDS ne va pas aimer.

Tel-Aviv (Youval Kislev). Encore une news qui ne va pas plaire au BDS. Cultivé en Israël, la variété Sharon, qui rencontre un succès considérable en France, est une variété de kaki très productive et résistante. Sa peau est très fine et sa chair jaune rouge sucrée. Il contient peu de petits pépins. C’est le kaki que l’on retrouve le plus fréquemment de nos jours sur les étals des marchés.

Selon (1) : « Cultivé au Japon depuis plus de 1.000 ans, le kaki y est devenu le fruit national. Le 9 août 1945, cinq arbres à kaki, appelés aussi plaqueminiers, réussissent à survivre à la bombe atomique qui explose au dessus de Nagasaki. En 1993, un spécialiste parvient même à faire pousser des jeunes plants issus d’un des arbres qui a survécu. Le kaki est ainsi devenu un symbole de force dans tout le pays. Le kaki est un fruit qui s’épanouit dans les pays chauds. Sa culture n’est arrivée en Europe qu’au XIXe siècle. Implanté tout d’abord à Toulon, il a connu rapidement un grand succès en Provence. Cultivé également en Corse, en Italie et en Espagne, la récolte a lieu de septembre à décembre.

Différentes variétés. Il existe de nombreuses variétés de kakis à travers le monde. Sur les étals du marché, vous trouverez les variétés les plus courantes :

  • le kaki d’Europe : rond, lisse et orangé, il se consomme très mûr. Cette variété est cultivée notamment en Italie, aux États-Unis ou encore en Provence.
  • le kaki-pomme, appelé aussi le Fuyu est surtout produit en Italie et en Espagne. Il possède une chair ferme, croquante et non astringente à la saveur vanillée. Ces pépins doivent être retirés car ils ne sont pas comestibles.
  • le Sharon : sucré et dépourvu de pépins, il est cultivé essentiellement en Israël et au Japon.

De nombreux bienfaits

Le kaki fait partie des fruits les plus énergétiques. Avec 19 g de glucides et 81 mg de vitamine C pour 100g, il nous donne une pêche d’enfer ! Le kaki est également un puissant antioxydant grâce aux caroténoïdes qu’il contient. Leur action est aussi renforcée par la présence des lycopènes, des pigments qui ont la propriété de protéger le système cardio-vasculaire et de prévenir le développement de certains cancers. Enfin, le kaki est aussi une excellente source de potassium et de fibres, nécessaires au bon fonctionnement du transit intestinal.

Le kaki n’est disponible que sur une courte période donc il faut en profiter tant qu’il est encore temps ! Il doit être manipulé avec précaution car il ne se conserve pas longtemps. Attention notamment à ne pas l’abîmer pendant le transport. Le kaki d’Europe se consomme de préférence bien mûr afin qu’il ne soit plus âcre. En effet, certaines variétés sont chargées de tanins responsables de cette sensation astringente qui râpe la langue. Plus le fruit mûrit, plus le sucre et la pectine augmentent, c’est donc ainsi qu’il faut le consommer. Lorsque le kaki est très mou et que sa peau devient presque translucide et se ride, sa dégustation est un véritable délice pour les papilles. Quant au kaki pomme, il est normal qu’il soit plus ferme. Il est doux et sucré quel que soit son degré de maturité.

(1) Source: consoglobe.com

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :