Bloomberg classe le système de santé d’Israël au 9ème rang. Qu’en pense l’OCDE ?

DEUXIEME EDITION (Suite aux commentaires pertinents de lecteurs avisés). Israël classé 9e mondial pour l’état de santé de ses citoyens. L’équipe d’IsraelValley n’en revient pas! Notre expérience du pays démontre de réels problèmes liés au système de santé. Avant de présenter le classement Bloomberg, étudions ce que déclare l’OCDE (lourde étude réalisée par cette organisation) :

Selon l’OCDE : « L’Examen de l’OCDE sur la qualité des soins de santé en Israël met en avant les disparités qui persistent dans le pays au niveau des résultats en matière de santé et de l’accès aux soins. Ainsi, les Juifs nés en Israël qui résident dans les centres urbains et ceux qui sont en mesure de faire face aux dépenses croissantes laissées à la charge des patients bénéficient de meilleurs soins et d’une espérance de vie plus longue que les immigrés, les Arabes et les populations pauvres.

Toujours selon l’OCDE : « Israël est parvenu à maintenir un contrôle strict sur les dépenses de santé, qui s’élèvent à 8 % environ du PIB. Israël propose une couverture universelle et des soins primaires de grande qualité. Les centres de soins de proximité et leurs équipes médicales permettent aux patients d’avoir accès à une vaste gamme de spécialités dans un seul et même lieu, ce qui contribue à éviter les hospitalisations coûteuses. Le système de santé d’Israël soutient les centres de soins en mettant au jour leurs déficiences et en leur indiquant les moyens d’y remédier. »

Selon (1) : « L’israélien moyen à l’habitude de se plaindre du système de santé en Israël, et il est vrai qu’il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine, plus d’ailleurs dans le domaine bureaucratique et organisationnel que pour la qualité des soins.

Mais cela n’empêche pas qu’un rapport annuel publié par le magazine Bloomberg pour 2017 classe Israël au 9e rang mondial avec une note de 88,14 sur 100!

Les huit pays qui devancent Israël sont l’Italie, l’Islande, la Suisse, Singapour, l’Australie, l’Espagne, le Japon et la Suède. Israël est suivi par le Luxembourg. A titre de comparaison, la France est 14e, l’Allemagne 16e, la Canada 17e, le Royaume-Uni 23e, la Belgique 26e et les USA 34e. La dernière place mondiale est occupée par la Sierra Leone. Elle est placée au 163e rang sur 200 pays , car 37 pays n’ont même pas pu fournir des données. Les rédacteurs du rapport ont pris en compte de très nombreux facteurs: niveau des soins médicaux, nombre de praticiens par habitants, espérance de vie, chereté des médicaments, hygiène de la population, facteurs de risques, présence de maladies rares, taux de mortalité etc ». (1) LPH (Copyrights)

LE PLUS. SELON L’OCDE

L’Examen de l’OCDE sur la qualité des soins de santé en Israël recommande aux autorités israéliennes de mettre dorénavant l’accent sur les soins hospitaliers, afin de les hisser au plus haut niveau de qualité à l’échelle internationale. Les informations relatives à la qualité des soins dispensés dans le cadre hospitalier sont insuffisantes et aucun suivi n’a été mis en place à l’échelle du système pour améliorer la qualité des soins hospitaliers. De surcroît, il existe un manque de coordination entre les soins primaires et les soins hospitaliers, en l’absence de système de données électroniques commun permettant de suivre et de partager les informations relatives aux patients.

Les pressions que subit le système de santé devraient continuer de s’accentuer à mesure que les professionnels de santé immigrés de Russie après l’effondrement de l’Union soviétique atteignent l’âge de la retraite, que les jeunes médecins choisissent de se spécialiser, que la population vieillit et que le taux de maladies chroniques augmente. Pour aider les pouvoirs publics israéliens à mener les réformes nécessaires afin de préparer le système de santé de demain, l’OCDE préconise dans son examen :

  • d’améliorer les soins hospitaliers en mettant en place un programme de contrôle de la qualité et en contraignant les hôpitaux à élaborer leurs propres programmes d’amélioration de la qualité de leurs services ;
  • de renforcer la coordination des soins, notamment au moyen de transferts électroniques des dossiers médicaux des patients
  • d’accentuer les efforts actuels de lutte contre les inégalités en déployant des programmes ciblés sur les catégories de populations défavorisées, en formant les médecins et le personnel soignant aux pratiques compatibles avec les différentes cultures, en limitant la hausse des dépenses laissées à la charge des patients et en garantissant l’accès aux soins aux populations du nord et du sud du pays ;
  • d’optimiser les services de soins primaires en augmentant le nombre de maladies chroniques couvertes au moyen d’un suivi des données et en incitant les médecins plus jeunes à travailler dans ce secteur.

 

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :