Prisons & Plus. Israël, leader des bracelets électroniques pour la surveillance.

Tel-Aviv (Eyal Kaplan). Combien de prisonniers portant un bracelet électroniques sont équipés par du « Made in Israël » ? C’est un secret bien gardé par de nombreux gouvernements qui se fournissent à Tel-Aviv. Israël est le leader mondial des bracelets électroniques pour la surveillance et de très nombreux pays, dont la France, le savent très bien.

A SAVOIR. Le groupe américain 3M fabrique et commercialise des bracelets électroniques pour la surveillance inventés et développés en Israël. Très peu de personnes le savent : 3M a racheté en 2011 une entreprise de Tel-Aviv créée par trois ex-pilotes de l’armée pour 230 millions de dollars. Les bracelets américains de 3M sont produits en Israël. La Tribune de Genève : « C’est un marché aux enjeux économiques et politiques sensibles où seule une petite poignée de géants se partagent la conception de bracelets électroniques mobiles. Aux quatre coins du globe, les gouvernements sont en phase de s’équiper de cet outil voué à une meilleure réinsertion des détenus, voire à peut-être endiguer la surpopulation carcérale.

La multinationale américaine BI, est  spécialisée dans les bracelets électroniques. Le groupe 3M également. Ce dernier a racheté en 2011 une entreprise de Tel-Aviv créée par trois ex-pilotes de l’armée pour la rondelette somme de 230 millions de dollars. Les bracelets américains de 3M continuent donc d’être produits en Israël ».

SELON Globes (1) : « La société high-tech israélienne 3M EM a remporté un appel d’offres pour fournir au ministère espagnol de la Justice, des bracelets électroniques. La transaction est estimée à 100 millions NIS. La société développe des bracelets et d’autres appareils de surveillance, a présenté son appel d’offre avec un partenaire local. La société a déclaré que le projet comprend également un système pour faire respecter l’assignation à domicile; le suivi par satellite; un système de respect des ordonnances d’éloignement dans les cas de violence domestique; le suivi des tests d’alcoolémie; et le système de surveillance basée sur la reconnaissance vocale.

Selon Tami Mazel-Shachar, directrice générale de 3M EM, la société a récemment remporté des appels d’offres supplémentaires au Portugal et en Catalogne. « Remporter cet appel d’offre permet de nous installer en tant que le seul fournisseur de produits et de technologie de bracelets dans la péninsule ibérique », a-t-elle déclaré. La société avait déjà remporté des appels d’offre de l’ancien gouvernement.

Mazel-Shahar a expliqué que « Le principal avantage des bracelets électroniques est qu’il permet de suivre la personne et pas l’appareil. C’est sa particularité par rapport aux autres systèmes de surveillance. Notre particularité permet à nos clients d’obtenir une variété de technologies, y compris les tests d’alcoolémie à distance, un suivi GPS et plus encore, le tout sur une plate-forme, et les systèmes communiquent entre eux. Par conséquent, le client reçoit effectivement toutes les options et peut passer de l’une à l’autre « . 3M EM, ancien Damtech, emploie environ 130 employés en Israël et 100 employés à Tampa aux États-Unis.

(1) Source: globes.co.il / Copyright: Alliance

 

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :