Un grand afflux de soldates dans des unités de terrain et d’élite de Tsahal.

Le nombre de jeunes femmes israéliennes intégrant les unités combattantes pour effectuer leur service militaire n’a jamais été aussi élevé. 2017 s’annonce comme une année record.

Au total, 2700 « Hayélètes » ont été enrôlées cette année dans des unités de combat. Même chez les gardes-frontières (les célèbres « michmar hagvoul ») , la proportion de femmes est passé de 15% à 35% en trois ans. Nul doute que la gent féminine saura apporter une touche supplémentaire d’intelligence et de subtilité dans cette unité réputée pour accueillir en priorité les gros bras et les « cogneurs ». Cet afflux de soldates dans des unités de terrain et d’élite devrait réjouir ici en France toutes les féministes et autres militantes de la cause des femmes. On peut toujours rêver… (http://www.actuj.com) Un article de Martin Perez.

Les femmes servent généralement pour deux ans au sein de Tsahal. L’incorporation dans les unités combattantes se fait sur la base du volontariat et prolonge leur service d’un an.

  • Seulement 6 % des positions de l’armée sont réservées aux hommes.
  • Il y a des femmes pilotes ou capitaines de navires en Israël.
  • Le pourcentage de femmes occupant des postes de bureau a baissé diminué de 21.4% à 13.4% entre 2001 et 2012.
  • Une multitude d’efforts et de changements ont permis de faciliter l’incorporation des femmes dans tous les corps de l’armée ces dernières années. Par exemple, l’armée israélienne fournit une veste de combat adaptée à la morphologie du buste féminin. Les joysticks des systèmes de contrôle sont adaptés à la taille des mains des femmes.
  • En 2011, Orna Barbivai est devenue la première femme à obtenir le grade de Général, le deuxième plus élevé de Tsahal.

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :