Classement des meilleures villes au monde pour faire la fête. Et Tel-Aviv?

Un sondage mal conçu ? Erreur de tir? Tel-Aviv ne figure malheureusement pas dans le « TOP 10 » d’un classement intéressant sur les « meilleures villes au monde pour faire la fête ». C’est bien dommage car la ville mérite pourtant une palme d’or pour ses nuits folles!

Selon (1) : « Vous souhaitez vous offrir un séjour festif à l’étranger mais vous ne savez pas vers quelle destination vous envoler ? Pour vous aider à faire votre choix, la plateforme de réservation en ligne HostelWorld a interrogé 4 000 personnes provenant de 40 villes de 27 pays. En fonction de leurs réponses, elle a pu établir un classement des meilleures villes au monde pour faire la fête. Aucune agglomération française ne fait partie du top 10.

Les 4 000 personnes sondées par HostelWorld ont dû noter leur ville en fonction de cinq critères : la qualité de sa vie nocturne, l’ouverture d’esprit des habitants, la sécurité, le prix des soirées et la facilité d’accès aux lieux festifs. Il en ressort qu’Hambourg, la deuxième plus grande ville d’Allemagne, est la meilleure destination pour sortir. Moins connue et visitée que Berlin, elle regorge de lieux attrayants pour tous les goûts et pour tous les budgets. Elle séduit aussi pour la facilité d’accès à ces lieux de sortie et pour l’ouverture d’esprit de ses résidents.

À la deuxième place du classement se trouve Copenhague, la capitale du Danemark. L’incontournable Berlin vient clore le podium des villes les plus réputées pour faire la fête. Le reste du top 10 fait la part belle à Dublin, Amsterdam, San Francisco, Göteborg, Prague, Varsovie et New York. Paris est donc absente du classement d’Hostelworld, tout comme Londres, reléguée à cause du prix trop élevé de ses soirées. (1) http://lifestyle.boursorama.com)

Top 10 des meilleures villes du monde pour faire la fête

  1. Hambourg (Allemagne)
  2. Copenhague (Danemark)
  3. Berlin (Allemagne)
  4. Dublin (Irlande)
  5. Amsterdam (Pays-Bas)
  6. San Francisco (États-Unis)
  7. Göteborg (Suède)
  8. Prague (République tchèque)
  9. Varsovie (Pologne)
  10. New York (États-Unis)

TEL-AVIV. La cité est surnommée « la ville sans interruption » en référence à son dynamisme et à sa population jeune, ou encore « la bulle » pour son ambiance paisible et tolérante, relativement détachée des conflits entourant l’État d’Israël.

Tel Aviv s’étend sur 14 km le long de la côte méditerranéenne. Elle est bordée au nord par le Yarkon (rivière et parc) ainsi que les banlieues chics de Herzliya et de Ramat Hasharon. À l’est, elle est séparée de Giv’atayim et de Ramat Gan, siège de la bourse du diamant, par l’autoroute Ayalon, du nom d’une autre rivière qui longe l’autoroute. Plus au sud, Tel Aviv est littéralement collée aux villes de Bat Yam et de Holon.

Tel Aviv même compte environ 414 600 habitants, ce qui en fait la deuxième plus grande ville en Israël, derrière Jérusalem (800 000 habitants) et devant Haïfa plus au nord (272 200 habitants).

Son agglomération, appelée communément le « Gush Dan », rassemble 254 localités qui comptent au total plus de 3 464 100 habitants (31 décembre 2012), ce qui la situe loin devant les trois autres aires métropolitaines du pays : Haifa (1,1 million), Jérusalem (1 million) et Beersheva (0,6 million). Depuis 2007, Tel Aviv est passée devant New York comme la plus grande agglomération juive du monde.

Tel Aviv est le centre économique et financier du pays. Elle est également un centre de recherche important dans le domaine des hautes technologies grâce à ses entreprises innovantes et ses centres universitaires reconnus mondialement, concentrés dans sa région (Université de Tel Aviv, Université de Bar-Ilan – à Ramat Gan – et l’Institut Weizmann – à Réhovot). La bourse de Tel-Aviv participe également au dynamisme de la ville. Les plus grandes banques du pays y ont également leur siège. Elle est également le siège de nombreuses ambassades, Jérusalem n’étant pas reconnue internationalement comme capitale du pays.

Depuis sa création en 1909, Tel Aviv avait pour ambition de devenir le centre du renouveau de la culture hébraïque moderne dans un premier temps puis le précurseur de la culture israélienne par la suite : de nombreux journaux, les premières écoles hébraïques ainsi que de nombreux centres culturels et théâtres célèbres y sont nés. Ces dernières années, Tel Aviv est devenue un centre culturel mondialement reconnu pour son architecture (le Bauhaus) et son style éclectique : la ville blanche de Tel Aviv a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment