Les mots de Trump sur Jérusalem. Grande émotion en Israël. Un « jour historique ».

Donald Trump ce soir : « Ma déclaration aujourd’hui marque le début d’une nouvelle approche du conflit entre Israël et les Palestiniens. Israël est une nation souveraine qui a le droit, comme toutes les autres nations souveraines, de décider de sa propre capitale.

Il est temps d’officiellement reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Les Etats-Unis restent déterminés à aider à faciliter un accord de paix acceptable pour les deux parties.

J’ai l’intention de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aider à sceller un tel accord. Reconnaître le fait que Jérusalem est la capitale d’Israël dans la réalité est la condition nécessaire pour arriver à faire la paix.

Il faudrait être fou pour penser qu’en répétant exactement la même formule, on obtiendrait un résultat différent ou meilleur. Depuis des dizaines d’années, les Présidents, les Secrétaires d’Etats, les militaires qui viennent en visite en Israël, rencontrent leurs homologues à Jérusalem ». 

Donald Trump a annoncé sa décision de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël et d’y établir l’ambassade des États-Unis.

  • Donald Trump a déclaré, mercredi 6 décembre, que l’heure était venue pour les États-Unis de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’État d’Israël. Le locataire de la Maison Blanche bouleverse la ligne observée depuis des décennies par ses prédécesseurs.
  • Dans un discours, le président américain a également annoncé avoir ordonné au département d’État de commencer à mettre en œuvre le transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel Aviv à Jérusalem. Donald Trump n’a pas fixé de calendrier pour ce processus, qui pourrait durer entre trois et quatre ans.

Selon Le Monde (1) :  » Cette décision, prise malgré les différentes et multiples mises en garde internationales, n’a pas manqué de faire réagir, rapidement, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, qui a salué un « jour historique »

Le cabinet de Benyamin Nétanyahou a diffusé immédiatement après le discours de Donald Trump une allocution du premier ministre israélien, exprimant une « profonde reconnaissance » à son égard. Le chef du gouvernement a souligné les liens millénaires des juifs avec la ville de Jérusalem, qui a concentré depuis trois mille ans « leurs espoirs, leurs rêves et leurs prières ».

M. Nétanyahou explique que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale par les Etats-Unis « est un pas important pour la paix », sans préciser les contours qu’elle aurait. Il a aussi assuré qu’il n’y aurait « aucun changement dans le statu quo sur les lieux saints ». Ce statu quo régit notamment la gestion par la Jordanie – via la fondation pieuse appelée WAQF – de l’esplanade des Mosquées (mont du Temple pour les juifs). Il interdit aux juifs de prier sur l’esplanade, seulement de s’y rendre à des heures précises, comme simples visiteurs ». (1) www.lemonde.fr)

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :