France Israël. Le CRIF appelle Emmanuel Macron à suivre Trump sur Jérusalem.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France appelle Emmanuel Macron à reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu. «Le CRIF salue la décision historique du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et le transfert prochain de l’ambassade des Etats-Unis», écrit l’organe de représentation politique de la première communauté juive d’Europe.

«[L’organisation] appelle le président Emmanuel Macron à engager notre pays dans la même démarche courageuse», écrit encore le CRIF dans un communiqué, affirmant toutefois vouloir «relancer un dialogue sincère pour aboutir par la négociation à une paix durable» au Moyen-Orient.

Pour le président du Crif, Francis Kalifat, cité dans le communiqué de son organisation, la décision de Donald Trump est « la meilleure des réponses » à ce qu’il estime être des « tentatives de falsification historique menées inlassablement par les pays arabes et les palestiniens à l’Unesco et à l’ONU sur le statut de Jérusalem ».

Pour le Crif, « la paix entre Israéliens et Palestiniens ne peut se bâtir sans reconnaissance de la vérité historique ». L’organisation juive « espère » que « cette décision permettra de relancer un dialogue sincère pour aboutir, par la négociation, à une paix durable dans la région », permettant « aux deux peuples de vivre côte à côte dans la sécurité ».

DECLARATION DE NETANYAHOU. Jérusalem « est la capitale du peuple juif depuis 3.000 ans, c’est la capitale d’Israël depuis presque 70 ans ». « Le peuple juif et l’Etat juif seront à jamais reconnaissants », a-t-il dit dans un enregistrement vidéo diffusé immédiatement après la déclaration de Donald Trump. Cette décision « est un important pas vers la paix », a ajouté le Premier ministre.

Benjamin Netanyahu a appelé les autres pays à suivre l’exemple des Etats-Unis et à reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et à y transférer leurs ambassades. Aucun pays n’a son ambassade en Israël à Jérusalem. « Je partage l’engagement du président Trump d’oeuvrer à la paix entre Israël et tous ses voisins, y compris les Palestiniens », a-t-il dit. « Je veux aussi qu’il soit bien clair: il n’y aura aucun changement d’aucune sorte au statu quo sur les lieux saints », a-t-il assuré. « Israël veillera à toujours faire respecter la liberté de culte des juifs, des chrétiens et des musulmans ».

AVANT L’ANNONCE DE TRUMP. « Vingt-cinq anciens ambassadeurs, universitaires et activistes israéliens ont exprimé leur opposition à une éventuelle décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, dans une lettre adressée à l’émissaire pour le Proche-Orient du président Trump, Jason Greenblatt, rapporte le Haaretz.

La lettre est adressée par “The Policy Working Group”, qui comprend d’anciens diplomates israéliens tels que Ilan Baruch, Alon Liel et Elie Barnavi. “Nous sommes profondément préoccupés par les récents rapports selon lesquels le président Trump envisage sérieusement de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme étant la capitale d’Israël”, peut-on lire dans la lettre. “Le statut de Jérusalem, la ville qui abrite les lieux saints des trois religions monothéistes, est au cœur du conflit israélo-palestinien”, rappelle le groupe, qui souligne que cette question doit être traitée dans le cadre d’un processus de résolution global du conflit.

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :