(Petite) Surprise. En Israël, le taux de chômage sera de 4,4% en 2018 et 4,2% en 2019.

L’Organisation pour la coopération économique et le développement (OCDE) a déclaré dans un rapport publié que l’économie israélienne devrait croître de plus de 3,4% en 2018 et 2019, des taux nettement plus élevés que ceux prévus pour les États-Unis ou l’Europe.


Cependant, les analystes de l’OCDE ont averti de l’existence d’une bulle immobilière en Israël en déclarant : « Les prix des logements continuent de grimper fortement et le risque de développements indésirables sur le marché de l’immobilier, dans lequel les banques sont fortement impliquées, reste élevé ».
Le rapport appelle le gouvernement israélien à prendre les mesures nécessaires pour maitriser les prix du logement.

Selon l’organisation, les mesures prises jusqu’à présent, telles que le programme de logement abordable du ministère des Finances ou encore la hausse du nombre de constructions, peuvent, si elles se poursuivent, faire baisser les prix des logements.

L’OCDE attribue ses prévisions de croissance notamment au développement de quatre champs de gaz naturel au large des côtes d’Israël: Tamar, découvert en 2009 à l’ouest de Haïfa, Leviathan, découverts à proximité en 2010, ainsi que ceux de Tanin et Karish, découvert au nord-ouest de Haïfa en 2012. D’autres facteurs de cette croissance sont l’augmentation des salaires, qui entrainent une augmentation de la consommation privée, et les faibles taux de chômage, qui devrait être de 4,4% en 2018 et 4,2% en 2019.

Le rapport recommande au gouvernement d’accroître les dépenses publiques consacrées à la santé, aux retraites et à l’éducation de manière à ce que les fruits de la croissance profitent aux autres segments de la population.

L’ambassadeur d’Israël à l’OCDE, Carmel Shama Hacohen, a déclaré : « L’OCDE ne peut pas donner à Israël un certificat d’excellence mais il donne certainement au premier ministre, au ministre des Finances et quelque autres hauts fonctionnaires israéliens de bonnes raisons de sourire et d’être optimiste.

L’activité intense du ministre des Finances en ce qui concerne le marché du logement indique que les risques sur le marché immobilier ne lui ont pas échappé compte tenu de l’effet qu’il peut jouer sur la stabilité du secteur bancaire et sur le fardeau insupportable qu’il impose aux jeunes couples ».
L’OCDE prévoit que l’économie mondiale progressera de 3,7% en 2018 et de 3,6% en 2019.

Source Koide9enisrael

http://koide9enisrael.blogspot.co.il

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :