Non au Boycott d’Israël. Le Parlement Européen se réveille.

C’est une première au parlement européen. Des dizaines de députés, issus de partis de droite comme de gauche, appellent la ministre des Affaires étrangères de l’UE, Federica Mogherini, à cesser de transférer de l’argent aux organisations comme BDS qui appellent au boycott d’Israël. La missive réclame aussi de mettre un terme à leurs relations avec ces organisations.

Dans le cadre d’un processus multipartite, ils sont une soixantaine de parlementaires européens a appeler à agir sans équivoque pour empêcher les fonds publics d’atteindre ces organisations qui appellent à boycotter Israël sous prétexte de liberté d’expression. Les députés notent au passage qu’il s’agit là ni plus ni moins, d’antisémitisme et d’’antisionisme.

Les signataires

Ils sont plusieurs à avoir pris le taureaux par les cornes. Le vice-président libéral-démocrate du parlement européen Petras Austrevicius (Lituanie). Le conservateur roumain Cristian Dan Preda et le social-démocrate Ioan Mircea Pascu (également roumain). L’allemande Arne Gericke (ultra conservateur) fait aussi partie des initiateurs. Les ont rejoint notamment, la députée polonaise Anna Fotyga,  le tchèque Pavel Telicka (également vice-président du parlement), l’espagnole Beatriz Becerra, et l’allemand Dietmar Koster.

Cristian Dan Preda souligne dans cette lettre adressée à Federica Mogherini l’opposition des signataires à la demande des élus d’extrême-gauche de suspendre les accords avec Israël et précise : Il en va de l’intérêt du parlement européen et de ses citoyens. Les accords de partenariat avec Israël, l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la sécurité, de la défense et du renseignement, ne doivent pas être dictés par l’impasse actuelle dans le processus de paix.

Source : coolamnews.com

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment