Certains disent qu’Israël est le pays des « grues ». Investir dans un terrain.

Investir dans un terrain en Israël

Certains disent qu’Israël est le pays des « grues ».  Dans chaque quartier des nouveaux immeubles se dressent. Les vrais bonnes affaires se font lorsqu’on est encore au stade du terrain non constructible et en attente de la transformation en terrain constructible. A ce stade le terrain n’a qu’une faible valeur. Dès qu’il devient constructible, mécaniquement sa valeur se multiplie. A chaque nouvelle étape sa valeur se multiplie.

Pour passer de la phase non constructible à la phase constructible, puis à l’édification finale de l’immeuble il peut se passer 7 à 10 ans. Plus tôt l’investisseur se positionnera, plus important sera son gain. A la différence de l’achat d’une action,  dès que le terrain a été reconnu comme étant constructible il ne pourra pas perdre de valeur. A la différence d’une action on est sûr que la plus-value sera importante.

Alors si c’est si simple, pourquoi tout le monde n’achète pas des terrains ?

Considérons d’abord qu’en Israël, à Tel-Aviv ou Jérusalem la vente de terrain se raréfie. Cependant le principe mécanique de multiplication de la valeur de l’investissement étant applicable partout, de nombreuses autres zones sont encore abordables. Le potentiel de plus-value étant réel et très important, les investisseurs avisés sont à l’affut. Il faut donc être réactif. Ce type d’information ne se trouve pas dans les journaux ; que de gré à gré. Le ticket d’entrée peut-être élevé. Il ne faut pas s’attacher à un délai bien défini, il peut y avoir des retards  pour des raisons administratives, financières ou politiques. Cela s’adresse donc à l’investisseur patient.

Un rendement annuel sécurisé

Les investisseurs les plus sécuritaires pourront aussi par exemple choisir l’option d’un rendement annuel sécurisé pouvant atteindre 15% par an. Considérant qu’ils prêteront de l’argent sur une durée déterminée aux promoteurs du futur programme, pour les premiers besoins de financement. On peut aussi se demander pourquoi le promoteur ne fait pas appel aux banques. La réponse est simple, les banques ne sont pas la pour prendre des risques, elles interviennent quand tout est sécurisé, à 100%. Mais pourquoi les promoteurs prennent le risque de rémunérer à tels taux, sont-ils inconscients ? Pas du tout, ils sont les premiers à connaître le potentiel de gain. Quand ils offrent un rendement annuel de 10% et plus, leurs gains sont bien supérieurs.

Source : coolamnews.com

Ecrire un commentaire