La photo du jour. Si vous êtes un Français fainéant, Israël est là pour vous.

Cette photo a été prise très récemment par Eyal Kaplan d’IsraelValley. Emmanuel Macron : «Je serai d’une détermination absolue. Et je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. Et je vous demande d’avoir chaque jour la même détermination». Le « fainéant » dans notre photo est un jeune franco-israélien dénommé Benoit (nom d’emprunt afin de nous éviter des ennuis) qui glande à longueur de journée sur la plage de Palmahim (18 km au sud de Tel-Aviv). Il revendique sa fainéantise. Pour vivre il touche de l’argent envoyé par son papa dentiste à Paris. Pour survivre il vend de temps en temps sur le marché de Tel-Aviv des fruits secs et des bananes et aussi… un peu de cannabis (drogue « médicale » autorisée en Israël)  pour compléter son « salaire » familial.

LE PLUS. Tel Aviv (Eyal Kaplan). La plage de Palmahim au Sud de Rishon a été totalement relookée depuis deux ans. Un travail considérable de la part des autorités israéliennes qui ont littéralement refait les abords de cette superbe plage. L’accès à Palmahim est devenu un jeu d’enfant. Auparavant la route était dangereuse de nuit comme de jour (virages incroyables!).

Palmahim reste toujours la plage la plus semi-sauvage du pays. Peu de familles nombreuses avec barbecue sur cette plage. Elle est connue par des initiés qui ont leurs habitudes de jour et… de nuit.

Pas de pita-houmous. Quelques “vieux-jeunes” de plus de 40 ans à Palmahim. Majorité des visiteurs : des babacool qui occupent le sable avec des Ray-Ban et I-podes. Quelques cabines pour se changer et peu de toilettes; un parking poussiéreux; un zest de « restaurant » très moyen; des soldats et jeunes qui urinent à ciel ouvert et sans gêne sur les falaises; presque pas de vendeurs de glaces; des avions de guerre qui sillonnent le ciel et des hélicoptères qui s’en vont vers Gaza…

Le meilleur : un prix d’entrée non-négociable de 30 shekels. Pourtant cette plage est classée en numéro UN par les jeunes qui veulent se détendre le week-end. Aucun Israélien de 18 à 25 ans ne refusera de venir sur Palmahim.

La raison du succès : c’est le lieu le plus libre d’Israël. C’est la “liberté” des laïcs d’Israël à l’état pur. Tout est pratiqué à Palmahim : naturisme; tournage de films soft-érotiques; aménagements spéciaux pour fumer en groupe du hashish; maillots de bains et slips noirs, blancs ou incolores; et le meilleur : une méditerranée d’un bleu époustouflant à vous couper le souffle !

En prime : en face de la plage, à cent mètres, Tsahal fait des exercices avec des TIRS REELS!

Aucune prostitution n’a lieu dans ce havre de paix gardé jour et nuit. Autre élément semi-top-secret : c’est à deux pas de Palmahim qu’Israël lance ses fusées dans le ciel ! ô YES !

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :