Voicett de Tel Aviv est née au sein de l’incubateur Dreamlt Health.

Les systèmes de reconnaissance vocale répondent à des normes de prononciation très précises, qui excluent des millions de personnes avec des troubles de la parole, ou un accent très prononcé.

Voicette a mis au point Talkitt, une application qui permet aux personnes qui ont des troubles moteurs, de la parole et du langage de communiquer facilement en utilisant leur propre voix.

Voici comment elle fonctionne : après avoir enclenché l’application, il est demandé à l’utilisateur d’écrire, puis de lire à voix haute des phrases usuelles, telles  que « J’ai faim », ou encore « Eteins la lumière ». Le logiciel enregistre les sons à partir desquels il apprend la prononciation de chacun.

L’application peut également permettre à une aide de taper directement les phrases, si l’utilisateur ne peut pas travailler de manière indépendante.

Après une brève période de formation, l’application est en mesure de transformer les déclarations de l’utilisateur en discours normalisé, qu’il produit  instantanément sous forme de messages texte ou audio.

La commande vocale de l’application peut ainsi comprendre les nouveaux messages audio et écrits générés. De plus, Talkitt peut également être employée pour améliorer la communication lors de rapports face à face de personnes ayant un trouble de la parole.

Cofondée par Danny Weissberg, son Directeur Général et Stas Tiomkin, son Directeur Technique, Voicett de Tel Aviv est née au sein de l’incubateur Dreamlt Health. Cette appli sera utile aux personnes atteintes du syndrome de Down, de Parkinson, d’une paralysie cérébrale, ou en phase de convalescence d’une lésion cérébrale ou d’un accident vasculaire cérébral.

Source : http://www.nuitdorient.com/n4126.htm

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :