Stagerim. Le stage comme il est connu en France n’existe pas en Israël.

Stagerim” correspond à une approche de la vie professionnelle israélienne. A l’origine, le programme Stagerim était un programme conçu et subventionné directement par l’Agence Juive. Aujourd’hui, ce programme de stage en Israël est géré par l’Expérience Israélienne, filiale de l’Agence Juive . Il est financé en grande partie grâce à la bourse Massa.

Stagerim permet de trouver un stage en Israël / une première expérience professionnelle en Israël dans votre domaine d’activité.

Selon Stagerim (Israël) : « Le principe de stage comme il est connu en France n’existe pas en Israël. Ainsi un stagiaire en Israël est tout simplement considéré comme un employé à part entière. Le stagiaire en Israel est rapidement amené à prendre des responsabilités au sein de l’entreprise. Les placements en stages sont riches et nombreux tant dans le secteur du business, que dans le secteur de l’ingénierie, du tourisme, du droit ou de la culture…

Stagerim c’est avant tout une immersion totale dans le monde du travail israélien avec un stage personnalisable. Nous nous engageons à trouver un stage dans le domaine qui vous intéresse. Stagerim c’est aussi une ouverture réelle sur le monde professionnel qui vous aidera à trouver du travail en Israël ou en France.Stagerim est le programme de stage le plus expérimenté avec le plus vaste réseau d’opportunités et plus de 700 sociétés partenaires parmi lesquels de grandes firmes israéliennes et internationales. Notre programme de stage de cinq mois est le moyen idéal pour vous de découvrir Israël autrement.

Vous souhaitez effectuer un stage de qualité, en adéquation avec vos ambitions professionnelles ? Vous espérez une expérience personnelle forte ? Alors n’hésitez plus Israël  vous attend ». (http://www.stageisrael.org/stage-en-israel/)

LE PLUS. Le stage qu’effectue un étranger en Israël n’est pas considéré comme un « emploi ». Le stagiaire n’est donc pas soumis aux mêmes règles de visa et de travail que les Israéliens, les nouveaux immigrants ou les travailleurs immigrés. Un ressortissant étranger, qui n’a pas le statut d’immigrant selon la loi du retour, peut effectuer un stage professionnel de quelques mois en Israël avec son visa de touriste valable trois mois. Le visa peut être renouvelé pour trois mois de séjour supplémentaire en Israël.

Lorsque le stage est organisé par l’intermédiaire d’une association officielle (comme l’Agence juive), un visa pour toute la durée du stage est fourni d’avance au stagiaire. Plus récemment, le gouvernement israélien accepte de délivrer des visas B/4 (volontaires étrangers) pour les Français en qualité de « volontaires du service en entreprises ».

Un stage effectué en qualité de touriste permet au stagiaire juif (futur immigrant ou Israélien expatrié à l’étranger) de ne pas entamer ses droits aux différents services fournis par les organes officiels de l’immigration (Agence juive et ministère de l’Intégration). Le candidat à un stage devra choisir son statut et son visa de séjour en prenant en compte l’éventualité d’une émigration future en Israël. (Source : FAQ de la chambre de commerce France-Israël)

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :