Remake d’une série israélienne. Greenhouse Academy dispo sur Netflix.

Greenhouse Academy, nouveauté dispo sur Netflix depuis ce mois de septembre, a tous les atours de la série pour ados classique. Nous y suivons Haley et son frère Alex (incarnés par les jeunes Ariel Mortman et Finn Roberts) qui intègrent un pensionnat d’élite du Sud de la Californie où deux associations d’étudiants s’affrontent. On retrouve la peste de service, le sportif beau gosse et grande gueule, le geek coincé derrière son ordi, au milieu desquels gravitent nos deux héros marginaux qui ont un peu de mal à s’intégrer avec leurs nouveaux collègues à l’allure si superficielle. Jusqu’ici, nous sommes en terrain connu…

Greenhouse Academy, série complotiste ?

Pourtant, la scène d’ouverture de Greenhouse Academy suffit à donner le ton de la série : Haley et son frère Alex sont devant leurs postes de télévision où ils assistent au décollage de la navette spatiale Athena dans laquelle leur mère a pris place. La petite fête familiale improvisée se transforme en drame lorsque la navette explose en plein vol quelques secondes après le décollage. Cette scène, inspirée de l’accident de la navette spatiale Challenger en 1986, indique d’emblée que Greenhouse Academy ne sera pas une série pour ados lambda se contentant d’enchaîner romances, séparations et petites vengeances (même si, évidemment ces éléments font aussi partie de la série), mais n’hésitera pas à y intégrer des ingrédients plus dramatiques.

Surtout que les événements s’enchaînent rapidement dévoilant une conspiration autour de la mort de la mère astronaute qui n’était peut-être pas un simple accident. Un ingrédient complotiste qui ajoute une touche piquante à la série. On regrettera juste qu’il ne soit pas encore plus présent.

Greenhouse academy est en réalité le remake d’une série israélienne, créée en 2012 et intitulée Ha-Hamama. Paula Yoo (ancienne scénariste sur The West Wing) et Giora Chamizer (déjà auteur sur l’originale) se sont chargés de cette adaptation. Autre qualité de la série, elle propose des épisodes de 25 minutes qui offrent une narration resserrée.

Source : https://www.telestar.fr

Ecrire un commentaire