Le Général Yaïr Golan : « Israël ne peut pas se mesurer à l’Iran seul ».

SCANDALE VERBAL. La droite israélienne ne l’aime pas trop. La hiérarchie de Tsahal est toujours surprise par ses propos. Une question d’habitude, Israël est toujours étonné par Yaïr Golan, un Général de Tsahal exceptionnel sur le terrain et qui n’a pas la langue de bois. Le général Golan, ex-adjoint au chef d’Etat-major lors d’un colloque aux Etats-Unis a déclaré : « Israël n’est pas capable de se mesurer à l’Iran par ses propres forces et aura besoin des Etats-Unis. Nous ne sommes pas capables de le faire seuls, nous ne le pouvons pas ».

Autre scandale verbal de Yaïr Golan. Dans lesinrocks.com : « Un général de Tsahal compare l’atmosphère en Israël à celle de l’Allemagne des années 1930

« Une chose m’effraie. C’est de relever les processus nauséabonds qui se sont déroulés en Europe en général et plus particulièrement en Allemagne, il y a 70, 80 et 90 ans. » La déclaration de Yaïr Golan, général de l’armée de terre israélienne, faite lors de la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, qui se tenait cette année le 5 mai, n’est pas passée inaperçue. « Il n’y a rien de plus simple que de haïr l’étranger, rien de plus simple que de susciter les peurs et d’intimider… » avait-il ajouté, en parlant de l’atmosphère qui se dégage actuellement selon-lui en Israël.

« Je ne veux pas qu’un soldat vide un chargeur sur une fille de treize ans qui le menace avec des ciseaux. »

Les propos de l’officier, vice-chef d’Etat-major de l’armée de défense Israélienne, qui a pris part à plusieurs conflits durant sa carrière, notamment au Liban, font écho à ce qu’avait dit le chef d’Etat-Major, le général Gadi Eizenkot, en février dernier. « Nous ne pouvons pas agir selon des slogans du type : « Si quelqu’un vient pour vous tuer, tuez-le d’abord. » Je ne veux pas qu’un soldat vide un chargeur sur une fille de treize ans qui le menace avec des ciseaux. »

Le Point rapporte que Yaïr Golan été vertement critiqué par Benjamin Netanyahu, premier ministre de l’Etat Hébreu, ainsi que par plusieurs des membres de son gouvernement, certains en faveur d’une ligne nationaliste très ancrée à droite, voyant là un parallèle entre l’Allemagne nazie et Israël. Le ministre de la défense, Moshe Ya’alon, lui même officier de haut-rang, a quant à lui défendu Yaïr Golan et lui accorde toute sa confiance ».

 

 

Ecrire un commentaire