Chiffre choc sur le chômage des arabes d’Israël : 6,7%. Dans le monde arabe : 30%.

Le blog JSS News, avec un titre accrocheur,  « Musulmans de France, soyez jaloux ! Seulement 6,7% des musulmans d’Israël sont au chômage ! », à crée autour d’un article un buzz incroyable. Sur IsraelValley, nous estimons que les chiffres parlent d’eux mêmes.

MUSULMANS EN ISRAËL. LES CHIFFRES CLES. En ce qui concerne l’emploi, les données statistiques officielles en Israël montrent que le taux de chômage chez les musulmans est de 6,7%. Dans l’enseignement supérieur, une croissance a été notée dans le nombre de diplômés.

Une autre perspective comparative intéressante est la répartition du revenu du ménage. “La dépense mensuelle moyenne totale de consommation dans les ménages musulmans est de 13,202 shekels, contre 15,930 dans les ménages juifs”, a déclaré le rapport de CBS.

La répartition des dépenses montre que 23% des dépenses des ménages musulmans sont consacrées à la nourriture, contre seulement 15,5% chez les juifs. Le logement, quant à lui, représente 19,7% des dépenses musulmanes comparativement à 25,5% chez les juifs.  Dans la connectivité web, 37,8% des ménages musulmans jouissent des connexions Internet, un chiffre faible par rapport aux 78,8% du secteur juif (les prix des forfaits internet commencent à 70 shekels par mois). Les musulmans israéliens reçoivent presque la télévision par satellite (90%).

DANS LE MONDE ARABE. Selon RFI : »Le monde arabe est frappé de plein fouet par le chômage. Plus de 30% des jeunes sont sans emploi en raison des conflits dans leur pays, selon l’Organisation arabe du Travail.

« Le taux de chômage des jeunes arabes jusqu’à l’âge de 30 ans dépasse 30 % », a déclaré à l’AFP, Ahmad Mohammed Luqman, directeur général de l’Organisation arabe du travail (OAT). L’instabilité et les difficultés économiques se sont particulièrement accentuées dans les pays touchés par le Printemps arabe, il y a quatre ans. La Tunisie d’abord, puis l’Egypte, la Libye, la Syrie et le Yémen. « Les troubles et le manque d’investissements [générateurs d’emplois] ont favorisé l’augmentation du nombre des chômeurs », a précisé Ahmad Mohammed Luqman, en marge d’une conférence arabe sur le marché de l’emploi au Koweït. »

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :