Le pur, le dur. Prendre un taxi en Israël est toujours une aventure.

Partager

Prendre un taxi en Israël est toujours une aventure, surtout pour les touristes. Le point positif ? Vous y rencontrerez le vrai israélien : le pur, le dur, qui va vous parler de son service militaire, de sa vie, de ses enfants, de sa femme, de ses parents, de ce qu’il pense des politiques et de son amour sans pareil pour son pays.

Mais comme toujours, il est plus prudent de savoir dans quoi vous vous lancez avant de vous retrouver à payer votre course de 5 min au prix d’une nuit au Hilton. Alors pour éviter ça avec la Team on vous a concocté un petit guide pour apprendre à prendre le taxi en Israël.

-Tout d’abord pour communiquer avec votre chauffeur : Pour devenir taxi, les chauffeurs doivent connaître un minimum l’anglais, c’est obligatoire. Donc les amis, servez vous de notre Petit Laroots si vous voulez aller quelque part et que vous ne maîtrisez mais alors pas du tout la langue de Shakespeare. Ou bien peut-être que vous aurez la chance de tomber sur un chauffeur marokaï, qui aura appris le français avec ses parents.

-Les taxis ont l’obligation d’allumer le compteur (le fameux moné) quand ils ont un passager. Le tarif de départ est de 11,80 shekels (un peu moins que les 2,70 euros du taximètre français), sauf le Shabbat et pendant les vacances pendant lesquels ce tarif sera majoré de 25% !

-Quand tu commandes un taxi, ne sois pas étonné de voir le chauffeur rajouter 5 shekels à la course : la plupart des compagnies pratiquent cela ! Donc surtout ne vous jetez pas sur le malheureux nahag en l’accusant de vous voler.

-Bon, la plupart des chauffeurs, en entendant votre accent de « tsarfati » se feront un véritable plaisir d’oublier de mettre le compteur, et à la place vous proposeront un prix bien avantageux (pour eux). Donc surtout ne vous laissez pas embrouiller : À moins de tomber sur des embouteillages monstres, le tarif du chauffeur sera toujours au désavantage de votre portefeuille. Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous aura pas mis en garde.

Donc chers lecteurs pour résumer : vérifiez toujours que le compteur est allumé, et n’acceptez jamais le tarif proposé par votre chauffeur, à moins d’être sûr que sur votre chemin il y aura des bouchons monstres, auquel cas il regrettera amèrement d’avoir essayé de vous avoir.

Enfin la solution la plus pratique la voici : GetTaxi, qui fonctionne à Tel Aviv, Jérusalem et Haïfa. Cette petite application vous permet de commander un taxi depuis votre smartphone. Pratique rapide et efficace, vous pouvez voir où se trouve votre chauffeur, et lui verra exactement où vous êtes grâce au GPS. Bref les amis : un must à avoir pour être libre de circuler partout en Israël à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

ARTICLE ECRIT PAR ROOTS ISRAËL ET DIFFUSE PAR

Source : http://www.fattal-hotels.fr/ce-que-tu-dois-savoir-avant-de-prendre-un-taxi-en-israel

 

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment