Acquérir un bien immobilier en Israël. Prix incroyables.

Les Français qui achètent un bien immobilier en Israël ont toujours à l’esprit le modèle français des agences. Oubliez tout si vous souhaitez acheter à Tel-Aviv.

Un article de Nathalie Sosna-Ofir pour A.J. Ca y est, vous avez pris la décision d’acquérir un bien immobilier en Israël. Soit pour vous y installer soit pour investir. Avant de signer, voici un aperçu des prix pratiqués dans les villes les plus convoitées et du taux de rentabilité de votre investissement.

Tout d’abord, oubliez la règle qui veut que le prix d’acquisition d’un appartement est plus ou moins égal à 15 ans de loyer. Israël est l’exception qui ne confirme pas la règle. Comptez plutôt environ 40 fois, pour une ville comme Tel-Aviv, qui reste cependant l’une des villes les plus briguées et ce malgré les prix qui atteignent des sommets.

Le prix du m2 est en moyenne de 46 515 Shekels -11200 euros, à  la 11e place mondiale et un petit trois pièces dans le centre de la ville blanche a franchi depuis peu la barre des 3 millions de shekels – 725 000 euros. Comptez entre 1,08 et 1,5 million d’euros pour un 4 pièces de 100m2, annonce Eric Guedj, le président du groupe immobilier Comacom qui gère deux agences à Tel-Aviv et à Ashdod.

Mais il n’y a pas qu’à Tel-Aviv que les prix sont élevés. Ils le sont également partout ailleurs. D’ailleurs l’OCDE dans son dernier rapport avait mis en garde les autorités israéliennes sur l’augmentation de l’immobilier.

+ 4% en 2016. + 0,5% en mars et avril de cette année par rapport à janvier et février et + 4,45% par rapport à mars/avril de l’année dernière. Le prix moyen d’un appartement est de 1 487 000 shekels, soit 360 000 euros. Et toujours d’après les données d’Eric Guedj, un 4 pièces d’environ 100m2 coûte à Netanya de 675 à 966 000 euros et de 435 à 700 000 euros à Ashdod.

Source : http://www.actuj.com

One Comment

  1. […] Acquérir un bien immobilier en Israël. Prix incroyables., Nathalie Sosna-Ofir, ActuJ via Israel […]

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :