Une rue au nom d’Elie Wiesel à New York.

Partager

C’est au coin de la 84e rue et de Central Park que le maire de New York, Bill de Blasio, a inauguré une rue au nom d’Elie Wiesel, le célèbre  écrivain juif, Prix Nobel de la paix en 1986 et qui a incarné toute sa vie la mémoire de la Shoah.

En présence de la femme d’Elie et de son fils, c’est un bel hommage que le maire de New York, Bill de Blasio, a rendu hier à l’écrivain presqu’un an après sa mort le 2 juillet 2016 à New York, à l’âge de 87 ans.

Déporté à l’age de 15 ans à Auschwitz-Birkenau où sa mère et sa plus jeune sœur ont été assassinées puis transféré à Buchenwald, où son père est mort sous ses yeux, Elie Wiesel avait consacré sa vie à l’écriture pour que les générations futures se souviennent (Tel-Avivre – la rédaction)

Eliezer Wiesel, dit Elie Wiesel, est un écrivain, philosophe et professeur d’université américain contemporain ( à Sighetu Marmației2 juillet 2016 à New York).

Issu d’une famille hassidique, il est déporté en 1944 dans le cadre de la politique d’extermination systématique des Juifs à Auschwitz puis Buchenwald. Survivant d’une famille autrefois heureuse, il est accueilli en France où il fait des études de littérature et journalisme, produisant une œuvre abondante en langues française, hébraïque, yiddish et anglaise, où les légendes des mondes juifs disparus et la Shoah occupent une part importante, souvent centrale. Émigré à New York, il y fait souche, continuant à écrire et enseigner, participant à la fondation du Mémorial américain de l’Holocauste ainsi qu’à de nombreux débats d’idées sur la conduite de l’humanité, la place des Juifs dans le monde et celle d’Israël dans les nations.

Grand-croix de la Légion d’honneur et commandeur de l’ordre de l’Empire britannique, ayant reçu aux États-Unis la médaille d’or du Congrès et la médaille présidentielle de la Liberté, fait docteur honoris causa par plus de cent universités parmi lesquelles Harvard, Yale, Stanford, Cambridge, Princeton, Columbia, l’École normale supérieure, Oxford, la Sorbonne et l’université hébraïque de Jérusalem, il reçoit le Prix Nobel de la paix en 1986. Son livre La Nuit est resté sur la liste des meilleures ventes du New York Times, The New York Times bestseller list, pendant neuf semaines d’affilée, un record inégalé pour un livre de non-fiction.

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment