Festival Israélien sur la Place de la République à Paris.

Impensable ( la France est toujours en « Etat d’urgence ») mais un superbe projet semble prendre forme. Ce Dimanche 25 juin à partir de 15h, un festival israélien en plein air aura lieu à Paris. La cuisine israélienne (1) sera bien entendu mise à l’honneur. Selon les organisateurs : « Quand tout sépare, la culture rassemble. Le meilleur moyen de lutter contre tous les préjugés sur Israël est bien de montrer toutes ses richesses ». Selon un communiqué de presse : « Vous y trouverez grand concert en plein air avec chanteurs danseurs et DJ ». Stands : visiter le stand Israel Is Forever .

(1) La cuisine israélienne comprend les plats locaux des gens originaires d’Israël, ainsi que les plats apportés en Israël par des Juifs de la Diaspora. Déjà avant l’établissement de l’État d’Israël, et particulièrement depuis la fin des années 1970, une cuisine « fusion » israélienne s’est développée.

La cuisine israélienne a adopté, et continue d’adopter, des éléments de différents genres de cuisine juive, en particulier des styles de cuisines mizrakhi, sépharade, et ashkénaze. Cette cuisine incorpore beaucoup d’aliments mangés traditionnellement dans les cuisines moyen-orientale et méditerranéenne, c’est-à-dire des plats amazighs et arabes tels que les falafels (arabe), le hoummous (arabe), la chakchouka (amazigh), le couscous (amazigh), et le za’atar (arabe) sont maintenant considérés comme étant intégrés à la cuisine israélienne.

D’autres influences sur la cuisine sont la disponibilité d’aliments communs à la région méditerranéenne, entre autres certains genres de fruits et légumes, produits laitiers et poissons; les plats traditionnels préparés lors des fêtes; la tradition de manger cacher; et des coutumes alimentaires spécifiques au chabbat et aux différentes fêtes juives, tels le pain brioché khallah, le jakhnoun, le malaouakh, le gefilte fish, le tcholent (khamin) et les soufganiyot.

De nouveaux plats axés sur des produits agricoles tels les oranges, avocats, produits laitiers et poissons, et d’autres fondés sur des phénomènes gastronomiques mondiaux ont été introduits avec les années, et les chefs formés à l’étranger ont apporté des éléments venant d’autres cuisines internationales.

2 Commentaires

  1. haddad 26 juin 2017 at 0 h 49 min - Reply

    je suis juif et jai habiter en israel de 1997 a fin 2000
    benevole chaque soir dans la police avec concours et passage du permis de la police
    protection de tous les citoyens en israel de 20h a 4 h du matin

    en partant disrael jai laisser je pense environs 10000 euros de dettes
    entretemp jai perdu mon frere et mon pere il y a 2 ans
    jai honte detre juif aujourdhui on me reclame avec les interets pas loin de 80000 euros et je ne peu pas aller en israel sinon il me bloque a laeroport.
    honte a la justice disrael quand je pense que jai mis ma vie en danger benevolement pendant 4 ans alors que jai 3 enfants et ma femme qui mattendais.

    ce nest pas grave mais je suis fier detre juif dans mon coeur et je connais mes valeurs mais que lon vienne plus me parle disrael

  2. haddad 26 juin 2017 at 0 h 51 min - Reply

    et pour ce quil veulent me repondre au commentaire norbert.haddad@yahoo.com

Ecrire un commentaire