La réalité virtuelle pour former les soldats de Tsahal.

Quoi de plus efficace que de s’entraîner à une tâche dans des conditions réelles ? C’est pourquoi l’armée israélienne a décidé de se convertir à la réalité virtuelle pour former ses soldats. Depuis peu, grâce à des casques Oculus (Facebook) et Vive (HTC), elle propose des simulations en zones de guerre plus vraies que nature, notamment des combats dans des souterrains qui ressemblent à ceux creusés entre Israël et la bande de Gaza.

La réalité virtuelle leur permet d’apprendre à évoluer, en solitaire ou en groupe, à travers ces champs de batailles sinueux et mal éclairés. Des centaines de milliers de dollars ont été investis dans ces nouveaux outils. (La Tribune)

L’Oculus Rift est un périphérique informatique de réalité virtuelle conçu par l’entreprise Oculus VR. Le projet est lancé en 2012 grâce à son financement réussi via la plate-forme Kickstarter. La mise sur le marché du produit commence en mars 20162,3.

L’appareil se présente sous la forme d’un masque recouvrant les yeux et attaché au visage par une sangle fermée à l’arrière du crâne. Un écran plat numérique est placé à quelques centimètres en face des yeux, perpendiculairement à l’axe du regard.

Cet écran affiche une image stéréoscopique déformée numériquement pour inverser la distorsion optique créée par deux lentilles situées en face de chaque œil, dans le but d’augmenter le champ visuel et la définition en face de la fovéa4,5,6. L’écran est placé sur le plan focal de ces lentilles, de telle sorte que l’image virtuelle ainsi créée se trouve projetée à l’infini. Divers capteurs permettent de détecter les mouvements de tête de l’utilisateur, ce qui permet d’adapter en temps réel l’image projetée sur l’écran, afin de produire l’illusion d’une immersion dans la scène restituée.

Ecrire un commentaire