Clap de fin pour Al-Jazeera en Israël ?

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou envisagerait la fermeture des bureaux de la chaîne de télévision Al-Jazeera située à Jérusalem. En mai 2017, l’accès au site Internet de la chaîne Al-Jazeera est bloqué en Égypte, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Le 5 juin 2017, peu de temps après l’annonce de la rupture des liens entre l’Arabie saoudite, le Bahreïn, le Yémen et l’Égypte avec le Qatar, accusé de « soutenir le terrorisme », le gouvernement saoudien annonce la fermeture des bureaux saoudiens de la chaîne.

La chaîne Al Jazeera, dont le nom signifie littéralement « l’île », basée à Doha au Qatar, est lancée le , par le cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, émir du Qatar, qui vient d’arriver au pouvoir en renversant son père.

Elle vise à rompre la mainmise des Saoudiens sur le paysage médiatique international arabe, à briser le contrôle des gouvernements arabes sur l’information nationale et donc à libéraliser le paysage médiatique arabe. Pour représenter au mieux son public arabe, Al Jazeera ne prend pas seulement des journalistes libanais mais des journalistes de tous les pays arabophones. Le noyau dur de l’équipe éditoriale d’Al Jazeera provient de BBC Arabic Television.

Depuis 1998, la chaîne émet 24 heures sur 24 et elle est diffusée dans 35 pays, principalement du Proche-Orient, mais aussi en Europe. En France, elle est diffusée dans les bouquets Numericable, Canalsat et l’offre de Free et de Neuf. Néanmoins, on peut recevoir Al Jazeera gratuitement puisqu’elle diffuse en clair sur les satellites Hot Bird et Astra. Au Royaume-Uni, elle emploie soixante journalistes et disposait, en 2001, d’un budget de 30 millions USD.

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :