Coopération de l’Institut de la Vision (Paris) et Hadassah (Jérusalem).

La dégénérescence rétinienne chez les personnes âgées est une maladie particulièrement répandue dans le monde occidental (30% des adultes âgés de plus de 75 ans en souffrent, et 6 à 8% d’entre eux souffrent d’une perte de vision totale).

Mais une expérience novatrice menée à l’hôpital Hadassah et utilisant des cellules souches embryonnaires a réussi à prévenir la cécité chez les personnes âgées. En effet, les chercheurs du C.H.U. Hadassah ont utilisé des cellules souches pour transplanter des cellules pigmentaires rétiniennes chez des patients âgés présentant une déficience visuelle.

Après des milliers d’heures de Recherche et d’Engagement de l’ensemble des équipes d’Ophtalmologie de l’Hôpital, dirigées par les Professeurs REUBINOFF & BANIN, les essais sur l’Homme ont prouvé leur efficacité.

Si cette découverte est porteuse d’espoir, la Recherche en Ophtalmologie se poursuit et constitue l’une des priorités de Hadassah France, en témoigne le partenariat établi entre l’Institut de la Vision à Paris, dirigé par le Professeur José-Alain SAHEL, et le C.H.U. Hadassah de Jérusalem. (http://hadassah.fr/nouvelle-decouverte-ophtalmologie-c-h-u-hadassah/)

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :