Israël va envoyer deux micro-satellites dans l’espace

Deux satellites civils israéliens développés en coopération avec l’Agence spatiale d’Israël seront lancés dans l’espace demain (mercredi), par l’intermédiaire de l’Organisation Indienne de recherche spatiale, à Bangalore, en Inde. Ces satellites Israéliens miniatures sont conçus pour aider à la recherche des phénomènes climatiques et ils effectueront également des expériences médicales.

Aux deux satellites ont été intégrés des technologies innovantes qui permettront aux chercheurs Israéliens de mener leurs expériences depuis le sol et ils recevront directement les résultats.

L’un des satellites est BGUSAT (photo ci-dessus), il a été développé par Israel Aerospace Industries (IAI) en coopération avec le Ministère des sciences, il effectuera une mission de recherche pour le compte de l’Université Ben-Gourion, dans le Néguev.

BGUSAT, qui pèse 5 kilogrammes et qui est de la taille d’un carton de lait, est équipé de caméras spéciales capables d’identifier différents phénomènes climatiques et d’un système de contrôle qui permet la sélection des zones à photographier et à rechercher.

Le satellite permettra aux chercheurs de recevoir des images de haute qualité du genre qu’ils étaient auparavant uniquement en mesure d’obtenir par le biais de satellites étrangers.

Le second satellite miniature appartient à la société Israélienne SpacePharma.
C’est une première car il est le premier nanosatellite au monde à être équipé d’un laboratoire expérimental.

Les scientifiques de SpacePharma seront en mesure de superviser depuis le sol les quatre expériences prévues dans le laboratoire en temps réel grâce à l’utilisation d’une application smartphone !

Le système de laboratoire intégré et automatisé permettra également aux scientifiques d’utiliser l’application pour apporter des modifications au cours de l’expérience, pour recevoir des données sur le rayonnement et sur la température et d’enregistrer des images microscopiques en temps réel.

Source: Koide9enisrael

Ecrire un commentaire